Réaliser le Meilleur Home Cinema en pièce de vie : Guide 2020

En tapant “installation meilleur home cinema” sur Google l’autre jour, je suis tombé sur la rubrique “installations clients” d’un site spécialisé connu. J’ai été surpris de voir ces configurations de matériels qui me paraissaient totalement disproportionnées. 

On y voit notamment des TV entre deux enceintes colonnes et un amplificateur home cinema surdimensionné alors que la pièce ne semble pas mesurer plus de 30m2. Ce qui est intéressant, c’est que les budgets globaux des installations sont indiqués. Ca permet de faire un comparatif du résultat obtenu pour des budgets similaires…

Bref, ne nous égarons pas. Si je vous parle de ça, c’est pour mettre au clair directement le type de résultat que vous devez attendre en lisant ce Guide 2020.

Au lieu de vous submerger de principes techniques, d’acronymes et de références, cet article reprend précisément notre méthodologie de travail lorsque nous étudions les projets de nos clients.

Ici, pas de tests avec des outils de mesure pour déterminer la qualité d’une enceinte, d’un vidéoprojecteur ou d’un amplificateur home cinema. Juste nos conseils, basés sur notre expérience de concepteurs et installateurs home cinema en pièce de vie. Ce n’est pas forcément la manière la plus rapide, mais c’est certainement la plus sûre pour vous, de garantir un résultat au top pour le meilleur home cinema : le vôtre.

Donc, si votre but est de profiter d’une installation home cinema telle que présentée à gauche, ce guide ne vous sera probablement pas d’une grande aide.

Si vous recherchez un résultat semblable aux installations présentées à droite, cet article représente notre savoir synthétisé sous la forme de ce guide. Comme vous pouvez le constater, ce n’est pas tant une question de prix que de souhait d’intégration que vous exigez.

Posez-vous les bonnes questions au sujet de votre installation Home Cinema

Avant de rentrer dans des considérations techniques, il est primordial que vous sachiez quelle utilisation vous ferez de votre installation home cinema. Car, ce n’est qu’à partir de là que vous pourrez vous dire que vous profitez du meilleur home cinema. L’essentiel dans ces questions est de prioriser dès le départ vos souhaits. Voici les questions que nous posons habituellement. 

Quel usage ferez-vous de votre installation home cinema ?

Il est aujourd’hui tout à fait possible de n’utiliser que votre système de projection home cinema pour regarder des films, des matchs de sport et des séries. Certains préfèrent néanmoins sacraliser leur home cinema pour des moments spécifiques.

Une TV supplémentaire est alors posée sur le meuble TV ou fixée au mur. Dans ce cas, il faut impérativement un amplificateur Home cinema avec deux sorties HDMI. Mais je reviendrai sur ces aspects techniques plus loin.

Quel niveau de performances video attendez-vous de votre home cinema ?

La 4K est maintenant accessible et les contenus existent pour en profiter. Ne soyez pas dubitatifs de la qualité des projecteur avec la mention “amélioration 4K” de certains projecteurs home cinema. Car vos yeux voient bien de la 4K. Si vous ne savez pas de quoi je parle, pas d’inquiétude, nous en reparlerons plus loin dans cet article.

Si vous n’avez jamais eu l’occasion de voir une projection 4K, réservez votre visite dans notre showroom dès maintenant pour avoir une démonstration d’une installation home cinema complète.

Mieux vaut un projecteur 4K lumineux avec amélioration 4K plutôt qu’un projecteur 4K natif avec une luminosité trop faible (nous y reviendrons).

Donc si vous voulez une projection 4K tout en maîtrisant votre budget, c’est tout à fait réalisable (moins de 2000€). En revanche, choisissez un projecteur avec un lens-shift vertical ET horizontal.

A l’instant où j’écris ces lignes, les seuls modèles disponibles avec ces caractéristiques sont les projecteurs Epson. Je reste volontairement vague, car souvenez-vous : la question est de savoir quelles performances nous attendons. Pas de savoir quel projecteur choisir. Patience, nous atteindrons cette question dans la deuxième partie de ce Guide 2020.

Quelle immersion audio home cinema désirez-vous atteindre ?

La base est le 5.1 (trois enceintes frontales, deux arrières et un caisson de basse). Si la pièce est grande ou que vous voulez entendre les effets sonores filer avec plus de précision dans la pièce, le 7.1 est idéal. Ces deux types de systèmes correspondent encore à 90% des installations home cinema de nos clients. Des valeurs sûres donc.

Si vous voulez pousser l’immersion audio plus loin, une configuration en Atmos vous plongera littéralement dans vos contenus. Pour ça, l’ajout de quelques enceintes (deux ou quatre) entraîne un surcoût et une disposition spécifique des enceintes. Comptez 40% de plus que les prix de nos ensembles audio encastré 5.1 et 7.1.

Il est possible de profiter du son Atmos tout en encastrant l’ensemble des enceintes dans votre faux-plafond.

S’il s’agit de votre première installation Home Cinema un système audio home cinema encastré en 5.1 ou 7.1 vous comblera certainement. Si le son immersif Dolby Atmos vous intéresse, voici l’article qui traite le sujet et vous explique comment en profiter sans ruiner votre déco.

Quelles sont les contraintes techniques de votre pièce de vie ?

Quelle hauteur disponible dans le faux-plafond ?

Notre idée ici est de réaliser le meilleur home cinema en pièce de vie. Donc en principe, vous tenez à votre pièce de vie. Et vous voulez préserver des éléments technologiques qui défigurent la déco. 

Vous devez donc vous assurer de l’espace dont vous disposez dans votre faux-plafond. Car c’est cet espace qui permettra de dissimuler votre projecteur home cinema et votre écran de projection.

Pour une liberté totale, 22 cm représentent une hauteur idéale. Elle permet d’intégrer à la fois les enceintes encastrables, l’écran de projection motorisé encastrable et le vidéoprojecteur dans son support motorisé. Dans cet ensemble, c’est le projecteur qui requiert le plus d’espace.

illustration de l'encombrement de produits home cinema encastrables
Nos solutions sont les plus compactes qui existent.
La hauteur du projecteur reste néanmoins un élément crucial à prendre en compte dans la préparation de votre installation home cinema.

Si une hauteur inférieure est disponible (entre minimum 11 et 15 cm selon les modèles), l’écran de projection et les enceintes peuvent totalement disparaître dans le faux-plafond.

Votre faux-plafond n’est pas encore réalisé ? Vous hésitez à perdre ces précieux un ou deux centimètres de hauteur sous plafond ? Arrêtez d’y penser et retirez-les. Car à moins de mesurer 1,90m sous 2,30m de hauteur sous-plafond, vous me remercierez de ce conseil. 

Surtout lorsque vous souhaiterez changer de projecteur dans quelques années ?. Dans le cas contraire, vous serez contraint de choisir votre projecteur home cinema en fonction de sa taille plutôt que de ses performances.

Si votre faux-plafond existe déjà, il y a probablement des spots déjà installés. Retirez-en pour sonder la hauteur disponible (réalisez la mesure dans différentes zones pour être certain de ne pas vous tromper).

Donc pour résumer :

  1. Vérifiez l’espace disponible dans le faux-plafond.
  2. Si vous pouvez, réservez au moins 22cm.
  3. Si moins de hauteur est disponible, pas de panique. Un décaissement est une belle solution dans de nombreux intérieurs. L’important en déco -comme dans tout- c’est d’assumer et de ne pas faire les choses à moitié.
  4. Vous n’avez pas du tout de faux-plafond ? Voici l’étude de cas de l’installation home cinema de Dany pour vous inspirer.

Où voulez-vous dissimuler les appareils électroniques de votre home cinema ?

Dans une majorité de configurations, nos clients prévoient un meuble TV sous l’écran de projection. Cela permet de rester dans une disposition classique de pièce de vie. Libre à vous de fixer une TV supplémentaire ou de la remplacer par un joli tableau.

Dans d’autres cas, l’écran de projection est suspendu au milieu de la pièce ou placé devant une baie vitrée. Côté écran, pas de problème (attention toutefois à l’installation devant la baie vitrée, toutes les toiles ne conviennent pas. Nous en reparlerons dans la partie suivante). En revanche la disposition du meuble TV devra être revue ailleurs. Il faut que vous y pensiez tout de suite.

Car c’est l’endroit où vous ferez passer les câbles audio et HDMI pour les relier aux enceintes encastrables et au vidéoprojecteur. Une fois que vous avez déterminé l’endroit, vous pouvez vous lancer dans le calcul de la longueur de câble nécessaire. J’y reviendrai avec précision, plus loin dans ce guide.

Quelles sont les dimensions de la pièce à vivre ?

Les intérieurs contemporains sont souvent composés d’une grande pièce à vivre, à la fois salon, salle à manger et cuisine. Il faut dans ce cas vous projetez dans la déco une fois réalisée pour connaître la position de l’écran de projection encastrable et celle de votre canapé. 

Nous avons rédigé un article sur le sujet pour vous aider à déterminer la taille de l’écran. Je vous donnerai une astuce sur le sujet un peu plus loin lorsque nous reviendrons sur cette question.

Pour l’instant, votre mission est de déterminer la distance entre l’écran de projection et le canapé. Cela permettra de déterminer la taille d’écran qu’il vous faut.

Voilà les questions à vous poser avant de démarrer votre projet pour réaliser le meilleur home cinema en pièce de vie. Utilisez le Configurateur home cinema AiOhc, qui vous aidera beaucoup dans cette tâche. 

C’est un outil incroyable qui vous aide à visualiser l’espace et les distances instantanément en fonction de vos choix. Voici le lien pour en savoir plus. Et pour ceux qui le connaissent déjà, vous pouvez démarrer une configuration ici.

La partie suivante va nous plonger dans le choix concret des produits. Comprendre leurs différences et vous aider à déterminer ceux pour réaliser le meilleur home cinema en pièce de vie.

Choisir les produits les plus adaptés

Ecran de projection encastrable

Ecran encastrable discret

Comme vous le savez probablement déjà, chez AV Concept Products nous développons totalement certains produits comme les écrans de projection et les supports motorisés pour projecteur. Nous réalisons aussi des installations chez nos clients. C’est ce qui nous permet d’améliorer constamment nos produits. Nous faisons cela pour garantir à nos clients de bénéficier des meilleures solutions pour une installation home cinema discrète et performante. 

Afin de rester général et ne pas parler que de nous (?), votre objectif doit être de trouver un écran de projection encastrable à la fois discret et robuste. Pour lequel un service après-vente compétent peut vous venir en aide si vous l’installez vous-même ou le faites installer par un artisan.

Taille de l’écran de projection

C’est par là qu’il est bon de débuter l’élaboration de votre installation home cinema. Voici le tableau de ratios “tailles écran / assise” que nous utilisons pour nos études de projet.

Image 170 x 96 cm>Idéal pour une assise comprise entre 1,8m et 2,2m
Image 200 x 113 cm>Idéal pour une assise comprise entre 2m et 2,8m
Image 230 x 129 cm>Idéal pour une assise comprise entre 2,5m et 3,7m
Image 260 x 146 cm>Idéal pour une assise comprise entre 3,5 et 4,5m
Image 290 x 163 cm>Idéal pour une assise comprise entre 4,2m et 6m

Votre distance d’assise est à cheval sur deux tailles d’écran ? Voici notre astuce pour trancher sans hésiter.

Si vous comptez regarder la TV au quotidien sur votre home cinema, et/ou adorez être assis tout au fond dans une salle de cinema, choisissez la plus petite des deux tailles d’écran entre lesquelles vous hésitez.

Si vous aimez le grand spectacle, êtes assis plutôt à l’avant ou au milieu d’une salle de cinema et/ou comptez regarder des contenus ponctuellement, la taille supérieure vous correspondra mieux.

Pour choisir l’écran qu’il vous faut, vous aurez tout à gagner à choisir une marque qui existe depuis quelque temps et dont vous savez qu’elle maîtrise également le service après vente. C’est notamment comme ça que nous sommes devenus concepteurs de nos propres produits.

L’importance de la toile de projection

Bien que la toile blanche (Blanc Mat) reste une valeur sûre pour une projection Home Cinema de qualité, il existe un nouveau type de toile révolutionnaire mise au point pour des projections en pièce de vie. Ces toiles techniques permettent une qualité de projection spectaculaire et améliorent l’image de pratiquement n’importe quel vidéoprojecteur. Ce type de toile entraîne un surcoût, mais il le vaut sans hésitation.

Donc si votre budget est serré et que vous hésitez à prioriser l’achat d’une bonne toile ou d’un bon vidéoprojecteur, choisissez la toile. Car le gain de qualité est bien plus flagrant entre une toile blanche et une toile technique, qu’entre deux vidéoprojecteurs sur toile blanche. Et au final, vous changerez plus facilement votre projecteur que votre écran.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement des toiles techniques, c’est par ici.

home cinema paris
L’effet immersif d’une toile technique se distingue par la reflexion de la lumière ambiante, du contraste boosté et des bords noirs générés automatiquement par la matière de la toile.

Un autre aspect des toiles de projection est le matériau dans lequel elles sont réalisées. On distingue deux familles, les toiles PVC (ou vinyle) et les toiles en fibre de verre. Les toiles vinyles ont l’avantage d’être bon marché mais l’inconvénient d’être sensibles aux variations de températures. Donc si jamais vous vous décidiez à choisir un écran de projection avec une toile PVC, ne l’installez jamais près d’une cheminée, d’un radiateur ou d’une fenêtre exposée plein sud.

Plus d’infos sur les toiles de projection dans cet article complet.

Le videoprojecteur Home Cinema

Je ne vais pas vous faire un résumé des technologies de projection (LCD, tri-LCD, DLP, SXRD…). Car ce que vous regardez, c’est une image. Pas des acronymes, ni une revue technologique. Pour être clair, n’importe quel vidéoprojecteur home cinema à partir d’environ 1000 euros vous donnera satisfaction en terme de qualité d’image.

La finesse est que ce qui vous intéresse pour faire le meilleur home cinema en pièce de vie, ce n’est justement pas que l’image. C’est un ensemble. Tout comme lorsque vous achetez une voiture, vous ne vous basez pas uniquement sur sa vitesse. Il y a un tas d’autres facteurs importants à prendre en compte. 

Avant d’aller plus loin au sujet des vidéoprojecteurs, il faut que vous sachiez que les données transmises par les fabricants sont toujours biaisées. Donc sans dire que le taux de contraste, la luminosité ou le bruit émis indiqués sont des mensonges complets, disons qu’il est sage de prendre ces valeurs comme des indications. Et de toute façon, qui d’entre nous sait combien font précisément 30dB, 1900 lumens ou mieux encore, un taux de contraste de 1 000 000:1 ?

Si vous me demandez mon avis, laissez ça aux geeks qui choisissent leurs voitures en se basant sur leur vitesse. Le confort et les équipements à bord comptent tout autant.

Voici donc à quoi ces équipements correspondent sur un vidéoprojecteur Home Cinema.

Ce qui compte réellement pour choisir votre projecteur home cinema

Si vous lisez ce guide sans avoir sauté des paragraphes, vous vous souvenez de notre conseil majeur pour sélectionner votre vidéoprojecteur : le lens shift. C’est notre critère de base et celui de tous les professionnels du home cinema. Sans la présence d’une fonction lens shift vertical et horizontal sur un vidéoprojecteur, le réglage de l’image sur l’écran de projection est vraiment difficile (voire impossible). 

illustration de la fonction lens shift d'un projecteur home cinema
Le lens shift est une fonction essentielle à exiger sur votre projecteur home cinema.
L’installation est facilitée et le résultat impeccable est garanti ?.

Pour nos configurations home cinema tout en un AiOhc, nous proposons uniquement ce type de projecteur home cinema. Leur autre avantage est directement lié à celui du lens shift. Il s’agit de l’objectif.

D’une part, il est centré sur la majorité des modèles de notre sélection, ce qui facilite l’installation et évite le décalage naturel lorsque l’optique est positionnée sur le côté.

Et enfin, la taille de l’objectif indique aussi sa capacité à être placé librement dans la pièce. Dit autrement, plus l’objectif est gros, plus vous avez la capacité d’étendre la taille de l’image et la distance de projection possible.

Choisir videoprojecteur home cinema
Consultez notre sélection de projecteurs home cinema.
Performances et facilité d’installation garantis

La liberté de positionnement du vidéoprojecteur est l’autre élément essentiel dont il faut s’occuper lorsque l’on souhaite réaliser le meilleur home cinema en pièce de vie. J’ai personnellement fait plusieurs fois l’essai de prendre des projecteurs en dehors de cette sélection et m’en suis mordu les doigts. Nous la mettons régulièrement à jour, donc profitez-en.

Contraste et luminosité du vidéoprojecteur

Cette question est délicate en raison du grand nombre de facteurs à prendre en compte pour cet aspect de votre home cinema en pièce de vie.

Une chose est sûre, c’est que -je me répète- les projecteurs de notre sélection sont tous de superbes machines.

Pour rappeler les fondamentaux, une salle de cinema est plongée dans l’obscurité totale. L’image projetée est ainsi protégée de toute pollution lumineuse. C’est pour cela qu’une projection home cinema à la maison soulève un choix à faire. 

En effet, votre salon est normalement blanc et relativement lumineux. Beaucoup de nos installations sont dans des espaces vastes avec de grandes baies vitrées. Il faut donc un projecteur lumineux pour pouvoir afficher une image correcte dans ce type d’environnement.

Cette luminosité accrue du projecteur home cinema devient néanmoins un handicap lorsque vous souhaitez regarder un film dans le noir. La lumière rejaillit dans toute la pièce. Celle-ci s’éclaire au grès des scènes plus ou moins claires des contenus que vous regardez. Pour parer ce phénomène, choisissez un écran de projection avec une toile technique.

Il y a de fortes chances pour que vous cherchiez avant tout une expérience home cinema vraiment immersive mais aussi polyvalente. Si c’est votre cas, mon conseil est de choisir un projecteur avec au moins 2000 lumens de puissance s’il est 4K et au minimum 1800 s’il est FullHD (j’explique pourquoi dans cet article). Vous pouvez toujours baisser l’intensité si l’image est trop lumineuse. L’inverse en revanche, n’est pas possible.

illustration d'une projection home cinema en pièce de vie lumineuse
Attention à choisir un videoprojecteur Home Cinema suffisamment lumineux pour une projection dans un environnement éclairé.

Donc résumons, pour choisir votre projecteur home cinema :

  • La question du contraste se pose peu dans une sélection de projecteurs home cinema rigoureuse.
  • Pour assurer le meilleur rendu, privilégiez d’abord l’utilisation d’un écran de projection encastrable avec une toile technique.
  • Si votre pièce est lumineuse (attention, juste “lumineuse”, pas de projection en plein jour). Choisissez un projecteur avec une puissance d’au moins 2000 lumens.

NB : ces astuces sont idéales pour des projections sur des écrans de 240 à 270cm de base. Si votre écran est plus petit, ces valeurs peuvent être inférieures. A l’inverse, un écran de 300cm de base aura vraiment besoin d’au moins 2200 lumens si la pièce n’est pas dans l’obscurité.

Dans l’absolu, si vous devez choisir entre une toile de projection extraordinaire ou un super projecteur home cinema, choisissez la toile extraordinaire.

Regardez plutôt cette comparaison avant/après de l’installation home cinema discrète de Cédric.

Bruit du vidéoprojecteur

Pour y voir clair, une règle générale est que plus un projecteur est gros et peu lumineux, moins il fait de bruit. Donc si votre pièce est lumineuse, le projecteur de plus de 2000 lumens que vous choisirez sera plus bruyant que celui qui en fait 1500.

J’insiste néanmoins sur le fait que les différences à ce niveau peuvent être minces. Car vous pouvez toujours atténuer la puissance de projection dans le menu des projecteurs (mode Eco). La lampe génère ainsi moins de chaleur et les ventilateurs tournent plus doucement pour la refroidir.

Enfin, n’oublions pas que ce guide traite du meilleur home cinema en pièce de vie. Votre projecteur home cinema étant escamoté dans le faux-plafond bénéficie ainsi d’une atténuation de bruit non négligeable.

video projecteur home cinema escamoté dans le plafond

Bref, ces conditions étant réunies, impossible de vous tromper avec un projecteur home cinema indiquant moins de 30dB. Si vous êtes extrêmement sensible à la question du bruit, prenez rendez-vous dans notre showroom pour avoir le coeur net sur ce point.

Voilà pour la partie concernant la sélection du vidéoprojecteur home cinema. Nous travaillons actuellement sur un tableau permettant de connaître la luminosité maximum recommandée dans la pièce. Et cela en fonction de chaque modèle, de chaque marque, avec chaque écran. Si cet outil vous intéresse, laissez votre mail ici et restez informé de son lancement.

L’emplacement dans lequel cacher le vidéoprojecteur

Question fondamentale lorsqu’on réalise le meilleur home cinema possible pour sa pièce de vie. Si la vue du projecteur dans le salon ne vous dérange pas, le mieux est de le poser sur un meuble en fond de salle. Les projecteurs home cinema de notre sélection sont faits pour ça. 

A moins que vous appréciez la vision constante d’un gros bloc suspendu à votre plafond, fixer le projecteur en surface au plafond est à priori hors de question.

Si l’arrière de votre pièce est adjacente à une autre, vous pouvez éventuellement réaliser un trou dans le mur. Cela entraîne toutefois des complications en terme de connectique à gérer à travers les pièces. Le trou doit aussi être assez gros pour que les ventilateurs situés à l’avant des projecteurs respirent correctement. Bonne idée donc, mais moins évidente à mettre en oeuvre.

Résultat de recherche d'images pour "projector hidden behind wall"
Intégrer le projecteur home cinema derrière un mur peut être une solution élégante. Elle entraîne toutefois beaucoup de contraintes techniques.
La distance de projection doit être adaptée, une aération adéquate doit être présente pour laisser le projecteur respirer.

Ce n’est un secret pour personne, chez AV Concept Products, nous préférons encastrer le vidéoprojecteur dans le faux-plafond. Comme je l’évoquais plus haut, nous avons conçu des produits extrêmement compacts. Il est ainsi possible de profiter de nos solutions dans pratiquement n’importe quel contexte. Et si vous vous posez la question d’où nous vient cette obstination, voici quatre raisons pour lesquelles nous préférons encastrer les projecteurs home cinema dans le faux-plafond :

  • Votre le projecteur disparaît totalement de votre regard.
  • Le projecteur est protégé des vols et de la poussière.
  • Au plafond, la liberté de positionnement est la plus grande pour installer le projecteur.
  • C’est super cool d’avoir un système complet qui apparaît et disparaît dans le plafond.

Bien choisir votre ascenseur pour vidéoprojecteur

Un tas d’ascenseurs pour projecteurs se trouvent maintenant sur internet, à un tas de prix différents. Nous concevons et fabriquons les nôtres et les faisons constamment évoluer. Je prévois un article sur la question prochainement (inscrivez-vous pour le recevoir quand il sera publié).

Vidéoprojecteur séjour
Notre support motorisé pour vidéoprojecteur Home Cinema AluliftHC fait disparaître pratiquement n’importe quel appareil dans votre faux-plafond.

Votre ascenseur pour vidéoprojecteur va rester dans votre salon pendant un moment. Il vous faut donc un lift qui tienne la route, protège votre projecteur et qu’un service technique compétent soit disponible en cas de pépin. L’autre point est de savoir non seulement le projecteur que vous allez y loger en premier, mais aussi de vous demander si vous êtes susceptible de prendre goût au home cinema, au-delà d’une utilisation occasionnelle.

Cette question se pose surtout pour ceux partant plutôt sur l’un des plus petits modèles de vidéoprojecteurs home cinema. Ceux-ci offrent de très belles projections et suffisent à beaucoup pendant de nombreuses années. Pour ces appareils, un ascenseur pour projecteur standard comme l’Alulift suffit. En revanche, pour les âmes de passionnés prêt à se lancer dans une recherche perpétuelle de “mieux” lorsqu’ils touchent à quelque chose, vous passerez tôt ou tard sur un projecteur home cinema 4K plus pointu… Et plus gros.

Dans ce cas, choisissez tout de suite un ascenseur pour vidéoprojecteur capable de prendre en charge ces appareils. L’AluliftHC est idéal pour ça.

tHC est idéal pour ça.

L’amplificateur Home Cinema

L’amplificateur est le centre névralgique de votre installation home cinema. C’est là que tout rentre et part. Vous y connectez l’ensemble de vos sources. C’est à dire Chromecast, AppleTV, lecteur Bluray, ordinateur, Box TV. En un mot, tout ce qui possède une prise HDMI se connecte sur l’amplificateur Home Cinema. 

L’amplificateur traite ensuite le signal HDMI pour répartir la vidéo sur la ou les sorties connectées (TV et/Projecteur) et désembarque le son pour l’envoyer sur les enceintes connectées via les câbles audio. Il y a plein d’autres choses à faire avec un amplificateur Home Cinema, mais ceci représente la base qui nous intéresse dans ce Guide.

La montée en gamme des amplificateurs Home Cinema se fait principalement en terme de puissance, de nombre d’enceintes connectables et en terme de traitement du son proposé. Si vous n’êtes pas en train de réaliser une salle de cinema dédiée, un amplificateur home cinema avec une puissance 95w est suffisant. Si la pièce est plus grande, que vous installez un système 7.1 ou Atmos, un peu plus de 100w seront très bien.

Attention, à l’instar des vidéoprojecteurs, les données indiquées sur les fiches techniques des amplificateurs home cinema présentent au mieux trois puissances. Pour ne pas vous perdre dans des considérations techniques, jugez toujours sur la valeur la plus faible.

Pilotage de l’installation home cinema

Pour le pilotage de votre home cinema, plusieurs solutions existent. Nous pourrions y consacrer un article complet, aussi long que celui-ci. Mais là encore, restons concis. Trois types de solutions s’offrent à vous. Vous aurez aussi des astuces pour bien préparer l’installation de ces systèmes dans le chapitre suivant. Celui qui traite l’installation du home cinema.

Piloter vos appareils home cinema indépendamment

Cette solution convient bien aux installations plus basiques. Si votre projet home cinema ne se compose que d’un écran de projection motorisé et d’un videoprojecteur, une télécommande radio convient tout à fait. Ce type d’ensemble se compose d’un récepteur RF, connecté à l’écran de projection et d’une télécommande RF. En y ajoutant une clef trigger 12V optionnelle, vous pouvez même déclencher l’écran de projection en allumant votre projecteur.

Télécommande Home Cinema
Si vous installez uniquement un écran de projection encastrable électrique ou un support motorisé pour videoprojecteur, un système de pilotage par télécommande peut s’avérer être le plus efficace.

Vous pouvez commander ce type de module émetteur/récepteur chez des fabricants comme Somfy ou directement sur notre site.

L’automatisation domotique complète

Dans ce cas, soit vous êtes assez expert pour vous chargez de cette partie seul. Soit vous faites appel à un spécialiste qui prend en charge l’automatisation de l’ensemble de la maison avec des systèmes type Crestron ou Control4. Dans le premier cas, vous n’avez pas besoin de nos conseils sur ce sujet. Dans le second, pas de conseils à donner à ceux qui savent mieux que nous ?.

Nos écrans de projection et lift pour projecteur sont tous pilotable directement par contact sec. Il est ainsi très simple de les intégrer en domotique.

L’automatisation centralisée du home cinéma

Tout le monde n’a pas forcément la volonté de s’immerger dans les questions techniques de la domotique. Ou simplement pas envie de payer l’automatisation de toute la maison pour piloter uniquement le home cinema. Car dans notre meilleur home cinema en pièce de vie, il est vrai que le nombre d’appareils à piloter est conséquent.

L’écran de projection encastré, l’ascenseur pour vidéoprojecteur, le vidéoprojecteur home cinema, cela fait déjà trois appareils à piloter. Ajouter à cela l’amplificateur home cinema et les différentes sources à diffuser, on arrive facilement à six ou sept télécommandes pour piloter un seul et même home cinema en pièce de vie.

C’est pour ça que nous proposons deux solutions simples et abordables pour piloter le home cinema. Le module Co3B permet de déclencher le lift, le projecteur et l’écran de projection en allumant simplement le projecteur avec sa télécommande. Cette solution est appréciée surtout de ceux qui sont attachés à l’utilisation d’une télécommande physique.

Pour les autres, habitués à utiliser le smartphone, AiOcontrol est le must absolu. AiOcontrol permet à la fois d’effectuer les réglages de butées basses de l’écran et du lift ainsi que de piloter le projecteur à partir du smartphone.

Plus d’infos à propos d’AiOcontrol dans cet article.

Le reste des appareils comme les amplificateurs home cinema ou les sources connectées telles que l’AppleTV et la Chromecast sont aussi pilotables par smartphone grâce à leur appli. Une bonne solution, à la fois simple et directe est ainsi de créer un dossier d’appli sur son smartphone. Vous déclenchez ainsi votre home cinema dans le salon avec l’appli AiOcontrol, puis utilisez les différentes applis pour le reste.

Les enceintes encastrables du meilleur home cinema en pièce de vie

Encore une fois, nous parlons ici d’une installation représentant le meilleur home cinema en pièce de vie. Je ne vous parlerai donc que des enceintes encastrables. Plus précisément des enceintes encastrables au plafond. 

Il est tout à fait possible de profiter d’une expérience sonore riche et réaliste avec des enceintes encastrables au plafond. Pour cela, il suffit de bien les choisir. Nous avons réalisé plus d’une centaine d’installations home cinema en pièce de vie depuis que nous nous sommes lancés dans cette aventure.

Le nombre de fabricants d’enceintes et la quantité d’enceintes proposées donnent le vertige. En plus, chaque fabricant vante l’utilisation de certains matériaux spécifiques pour concevoir leur haut-parleur. Du coup, quelle enceinte encastrable choisir ?

Deux types de choix s’offrent à vous. Soit les enceintes encastrables au plafond traditionnelles, soit les enceintes encastrables équipées de backbox.

Comment choisir une enceinte encastrable

Pour choisir l’enceinte encastrable traditionnelle de votre installation home cinema en pièce de vie, je vous recommande de tenir compte de trois principaux critères :

La taille du cône de l’enceinte encastrable

La taille du cône de l’enceinte encastrable vous permet facilement de juger ses capacités. Pour faire simple, plus le diamètre est large, plus profond et riche sera le son. Dans nos installations home cinema, nous utilisons uniquement des enceintes encastrable de 20cm de diamètre (8”) par exemple. Les modèles inférieurs mesurent 15cm (6,5”). Sans être mauvaise, la richesse du son s’en trouve tout de même fois nettement altérée par rapport aux modèles d’enceinte encastrables de 20cm de diamètre.

illustration d'une enceinte encastrable en phase de montage
Les enceintes rondes de 20cm de diamètres sont le meilleur choix pour un son riche et profond dans une installation home cinema invisible.
La sensibilité de l’enceinte encastrable

Pour éviter de charger votre amplificateur Home Cinema, choisissez des enceintes encastrables avec une sensibilité d’au moins 89dB. Pour faire simple, plus la sensibilité (exprimée en dB) est élevée, moins l’amplificateur home cinema est mobilisé. Ce qui est bon pour votre ampli 🙂

La hauteur d’encastrement de l’enceinte encastrable

La hauteur d’encastrement de l’enceinte encastrable est une question essentielle dans un projet home cinema discret. Si l’espace dans votre faux-plafond est réduit, pensez à vérifier ce point. Nos enceintes encastrées fournies dans l’Ensemble Audio M mesurent moins de 10cm de haut. Elle produisent pourtant un son grandiose grâce à leur conception bien pensée.

Enceintes encastrables avec backbox

Les enceintes encastrables à charge close (avec backbox en bon français), représentent ce qui se fait de mieux en la matière. Contrairement aux enceintes encastrables traditionnelles dont l’arrière reste ouvert dans le faux-plafond, les enceintes à charge close maintiennent l’ensemble du son pour l’envoyer vers le spectateur. Résultat, les graves sont encore plus profonds et l’intensité sonore améliorée. 

Attention toutefois à choisir des enceintes encastrables à charge close de qualité. Car la backbox qui maintient l’air dans l’enceinte doit être la plus solide possible. Sans quoi, la déformation de la surface entraîne une déformation sonore.

Donc sans s’aventurer dans plus de technique, d’après notre expérience et selon notre expert en électronique Espoir BONDO, le meilleur matériau doit ressembler à du bois aggloméré épais et dense (comme le mdf/medium).

Orientation du tweeter de l’enceinte encastrable

Comme vous le savez peut-être déjà, les basses fréquences (les sons graves donc) ne sont pas directionnelles et passent partout (c’est pour ça que ça dérange vos voisin). Les hautes fréquences à l’inverse, sont très directionnelles. C’est pourquoi il est fondamental que vos enceintes encastrables possèdent un tweeter orientable ou pré-orienté vers la zone d’écoute. C’est ce qui vous garantit d’être dans la scène. Et pas à côté.

Ces critères de sélection d’enceintes encastrables sont éprouvés. Si vos enceintes y répondent, vous avez tous les ingrédients pour une installation home cinema avec une expérience sonore au top. Si vous n’avez pas encore choisi d’enceintes encastrables pour votre home cinema, jetez un oeil à nos Ensembles Audio. Ils sont conçus spécifiquement selon ce cahier des charges et ont prouvé leur efficacité dans de nombreuses installations.

Bien préparer et installer son Home Cinema en pièce de vie

Vous savez maintenant comment vous souhaitez utiliser votre home cinema et quels produits vous correspondent le mieux. Attaquons donc la planification et l’installation de vos équipements home cinema. En vous y prenant correctement, vous avez toute la flexibilité pour ajuster sereinement la disposition selon vos envies et les contraintes de la pièce de vie.

Il y a beaucoup d’aspects à mentionner dans cette partie. Pour ce guide 2020 du meilleur home cinema en pièce de vie, je vous propose de répartir cette partie en trois aspects à traiter : Disposition, passage de câbles et finalement installation.

Disposition des équipements de l’installation home cinema

Disposition des enceintes encastrables pour le home cinea

En visitant certaines installations home cinema de clients ayant commandé des appareils à différents endroits, sans véritable conseil, nous avons vu de beaux projets, certes. Seulement parfois avec seulement quatre enceintes encastrées dans le faux-plafond.

Techniquement, ça fonctionne. Mais c’est tout de même dommage de ne pas utiliser d’enceinte centrale. Car c’est finalement la plus importante, celle qui retranscrit plus de 70% des dialogues. Les amplis home cinema font le job de répartition du son sur les enceintes frontales gauche et droite, mais ça ne sonne pas véritablement “cinema”.

C’est pour ça qu’une disposition 5.1 est recommandée au minimum pour une expérience cinema réussie. Si vous souhaitez ajouter plus de définition dans le son ou que la pièce est simplement plus grande, un système 7.1 est idéal.

Voici comment disposer les enceintes encastrables plafond pour votre home cinema :

Vous noterez que dans la configuration audio home cinema 7.1, les enceintes surround latérales sont alignées avec l’assise du spectateur. Les enceintes surround arrières sont quand elles, plus rapprochées l’une de l’autre.

Si vous respectez autant que possible ces règles, vous obtiendrez toujours une très bonne ou une excellente expérience audio home cinema. Le problème le plus récurrent dans une installation home cinema en pièce de vie côté son, est l’espace derrière le canapé. S’il est faible ou inexistant, essayez de laissez un jeu d’environ 20cm entre le mur le canapé afin de tout de même pouvoir entendre le son provenir d’une zone arrière.

Le projet home cinema de Dany vous intéressera sûrement si vous êtes dans ce cas.

Voici deux sites de référence (américains, donc en anglais) que je consulte lorsque j’ai un doute sur la meilleure disposition à réaliser des enceintes encastrables.

Pour ne pas rendre cet article plus long qu’il ne l’est déjà, nous ne parlerons pas des systèmes audio Atmos. Voici l’article qui qui traite la question du Dolby Atmos de bout en bout. Toujours dans un contexte de home cinema en pièce de vie.

Passage des câbles de votre installation home cinema

Le passage des câbles est la principale cause de problème que nous constatons durant les installations que nous suivons. La majorité des études de cas que j’ai publiées évoque à un moment ou un autre des péripéties causées par des câbles trop courts. Laissez-donc toujours un ou deux mètres de câble audio sortir de part et d’autre des murs/plafond. Idem pour le câble HDMI.

Bon,  cela étant signalé, passons à la pédagogie des placements de câbles. Dans notre installation home cinema en pièce de vie, trois types de câbles sont à passer : les câbles audio, le câble HDMI et les câbles électriques. 

Dans cette partie, vous aurez aussi des astuces pour éviter de faire deux fois le travail et les meilleures pratiques en terme de longueur et de diamètre de câbles à utiliser. Tout cela évitant le jargon technique ?.

Passage des câbles électriques

Si votre projet home Cinema ne comporte qu’un écran de projection encastré et un vidéoprojecteur, une alimentation électrique positionnée près de chaque appareil est nécessaire.

Pour les installations Home Cinema composées d’un écran de projection encastrable, d’un lift et d’un vidéoprojecteur, il faut à priori aussi trois alimentations électriques. 

Je dis à priori, car si vous utilisez des modules de synchronisation comme le Co3B ou AiOcontrol, prévoyez une seule alimentation près du projecteur. Car ces boîtiers sont le hub qui alimente à la fois l’écran de projection, le support motorisé et le vidéoprojecteur. Cela facilite l’installation et réduit les coûts de prestation de l’électricien.

Notre conseil : si vous en avez la possibilité, prévoyez un disjoncteur spécifique sur votre tableau électrique. Ca protègera la lampe de votre projecteur et vous permettra de compartimenter votre home cinema dans certains scénarios d’installation.

Avant de clôturer cette partie, je vous recommande au moins sept prises électriques murales au niveau de votre meuble TV. L’idéal est de comptabiliser les appareils que vous souhaitez y connecter. Y installerez-vous par exemple aussi votre box internet ? Combien de sources voudrez vous connecter ? Cela évitera les affreuses multiprises au sol qui attrapent la poussière.

Passage des câbles audio

Si vous êtes en construction ou en rénovation, faites l’effort d’utiliser des gaines électriques pour passer vos câbles audio. Utilisez des gaines suffisamment larges pour tirer aisément un câble lorsqu’un autre s’y trouve déjà. Nous utilisons par exemple souvent du câble 4mm2 pour nous assurer des performances acoustiques optimales.

Ces câbles sont généralement couverts d’un plastique légèrement caoutchouteux. Lorsque qu’il se trouve dans une gaine avec un autre câble du même type, cela génère des accrochages  qui ralentissent, voire bloquent l’intervention. Je parle de ça dans une étude de cas publiée durant l’été 2019.

Donc règle n° 1 : préparez idéalement une gaine par cable audio en vérifiant qu’une double épaisseur de câble puisse être passée sans problème.

Quel type de câble audio choisir ?

Je viens de vous parler du cable audio 4mm2. Celui que nous fournissons habituellement dans nos installations home cinema. Si votre installation requiert des distances de câble égales ou supérieures à 10m, utilisez du 4mm2 sans hésiter.

Pour que le son soit le plus justement restitué suivez le conseil de Yann Ghezi, chef de Produit et formateur chez Denon. Assurez que la longueur de câble de chaque enceinte symétrique soit égale.

Pour faire simple : que la longueur du câble pour l’enceinte arrière droite soit la même que pour celle de l’enceinte arrière gauche. Idem pour celles de devant. En faisant cela, vous garantissez la même conductivité électrique et donc un son parfaitement égal d’un côté comme de l’autre.

Si la pièce est petite et les enceintes disposées chacune à moins de dix mètres de l’amplificateur home cinema, du câble 2.5mm2 suffit.

On résume :

  • Choisissez un câble audio de section 4mm2 pour les distances de câble supérieures ou égales à 10m
  • Du câble audio de 2.5mm2 est suffisant pour des distances inférieures à 10m.
  • Pensez tout de même qu’une câble plus épais sera toujours gage de meilleure transmission qu’un câble fin.
  • Appliquez des longueurs de câbles identiques sur les enceintes symétriques de votre installation audio home cinema.

Passage de câble HDMI

Pour finir cette partie traitant des câbles de notre installation du meilleur home cinema en pièce de vie, intéressons-nous au passage de câbles HDMI. Comme pour tout type de câbles, la question du flux et de la longueur du câble est essentiel.

N’importe quel câble HDMI 4K HDMI 2.0 suffit pour des distances inférieurs à 5 mètres. Par contre, au delà, choisissez les câbles HDMI avec précaution. 

Cette question se pose pour transmettre le signal vidéo 4K de votre source (généralement dans le meuble TV, en dessous de l’écran de projection) jusqu’au projecteur (souvent au-dessus de votre tête ou plus loin encore derrière).

Différentes solutions existent pour transmettre le signal HDMI 4K sur de grandes distances. Des systèmes sans-fil (comme le DVDO Air4K), des boîtiers de transmission sur RJ45 (Cat6) ou encore des câbles HDMI en cuivre très épais et difficiles à passer.

Notre moyen préféré pour transmettre un signal HDMI 4K sans perte ni perturbation, reste néanmoins le câble HDMI sur fibre optique. Pour faire simple, le signal électrique est transformé en signal lumineux. Qui va donc à la vitesse de la lumière et ne craint aucune perturbation. Voici article pour aller plus loin sur le sujet.

Les câbles HDMI sur fibre optique représentent la meilleure solution pour transmettre un signal HD ou 4K sans aucune perte ni perturbation.

Et si vous vous posez la question, faut-il vraiment un câble compatible 4K alors que votre projecteur est seulement FullHD. La réponse est oui. Vous changerez tôt ou tard votre projecteur. Vous serez alors ravi de ne pas avoir à repasser de câble à ce moment-là. Et finalement, vous vous garantissez aussi la meilleure qualité d’image possible.

Dernier point avant de clôturer ce thème : passez aussi une gaine pour le câble HDMI. Un diamètre de 5cm est idéal. Et évitez des coudes trop serrés. Sans quoi serez confronté au même problème que nous dans l’installation home cinema de Driss.

Installation de votre home cinema en pièce de vie

Dépendamment de si vous êtes en travaux de construction, de rénovation ou que vous réalisez l’installation de votre home cinema dans une pièce existante, les conseils seront un peu différents. Voici donc la dernière partie de notre Guide 2020 pour profiter du meilleur home cinema en pièce de vie.

Intégration d’un home cinema en pièce de vie existante

Si vous intégrez votre home cinema dans une pièce de vie existante, comme l’installation de Nordine, la préparation est plus difficile et plus sujette aux imprévus. En partant du principe qu’un faux-plafond existe déjà, il vous faudra connaître le sens des rails qui le tiennent ainsi la hauteur disponible. D’après notre expérience, seulement une dizaine de centimètres sont généralement présents. Car le plénum était uniquement prévu pour des spots lumineux.

Dans ce cas, un écran encastrable très compact comme le Concept Built-In Electrol s’avère idéal. Si moins de 11cm sont disponibles, mieux vaut créer une niche dans le faux plafond pour y intégrer un module enrouleur comme dans l’installation de Cédric.

Les installations de Nordine et Dany sont aussi de parfaites illustrations pour intégrer élégamment le vidéoprojecteur et son ascenseur motorisé à l’aide d’un coffrage.

Installation de Dany :

Installation de Nordine :

Commentaire : dans ces installations, nous avons tiré avantage de tout l’espace disponible dans le faux-plafond afin de créer un caisson extérieur le plus compact possible.

Sans être totalement intégrée, ce type d’installation préserve la déco de la pièce en dissimulant le projecteur. Celui-ci est aussi protégé de la poussière (et il y en beaucoup en hauteur) ce qui contribue à allonger sa durée de vie grâce aux filtres qui restent propres plus longtemps.

Installation de votre Home Cinema durant une construction ou rénovation

Si votre installation home cinema se réalise dans le cadre d’un construction ou d’une rénovation, vous avez la chance de pouvoir modeler l’espace selon vos envies. Vous pouvez pleinement tirer parti de tous les conseils prodigués dans ce guide du meilleur home cinema en pièce de vie.

Utilisez notre configurateur AiOhc pour obtenir les données techniques essentielles pour votre projet. Nous pouvons ensuite prendre le relais et, une fois les éléments définis ensemble, communiquer avec vos entrepreneurs ou votre architecte.

Nous intervenons aussi en fin de chantier, une fois que l’ensemble du matériel est installé et dans l’idéal, quand la déco est en place. Nous calibrons ensuite le son et l’image pour que vous bénéficiez de la meilleure expérience home cinema possible.

De façon générale, plus vous vous y prendrez tôt, plus simple sera l’étape d’intégration. Car vous aurez le temps de vous préparer et de prévenir vos artisans et/ou architectes des besoins pour réaliser votre home cinema. Ce qui vous coûtera aussi moins cher, car le travail ne sera à faire qu’une seule fois.

Les installations home cinema de Driss et Stéphane sont d’excellents exemples pour cela.

Pour conclure

Voilà donc la fin de ce Guide pour réaliser le meilleur home cinema en pièce de vie.

Si votre ambition est de poser le projecteur sur la table basse du salon et projeter sur le mur, les conseils de cet article ne vous auront pas été d’une grande aide. Dans ce cas, vous ferez juste attention à acheter un projecteur avec une focale compatible et ne pas vous prendre les pieds dans les câbles au sol.

En revanche, si vous préparez une installation home cinema complète en pièce de vie, ne vous trompez pas d’objectif. Il est tentant d’acheter du matériel un peu partout sur internet et vouloir s’occuper de faire fonctionner tous les éléments soi-même. Le problème c’est qu’à la fin, personne -à part vous même- n’est garant du bon fonctionnement.

Prenez donc le temps d’évaluer votre projet et, que ce soit nous ou une autre entreprise, faites appel à un spécialiste pour vous épauler.

Vous voulez faire un point sur votre projet ? Voici un accès à mon agenda pour réserver 15 min et en parler de vive voix.

Sacha TABARLY

Sacha TABARLY

Sacha a plus de 12 ans d'expérience dans le domaine des systèmes audio/video professionnels et résidentiels. Lorsqu'il n'est pas en train de penser aux différentes manières de rendre l'expérience grand écran accessible au plus grand nombre, Sacha regarde des films de Tarantino, Christopher Nolan et des séries sur Netflix. Mais il n'a rien contre une bonne partie sur GTA, Red Dead Redemption ou Call Of Duty et ne refusera pas de passer une bonne soirée entre amis.
Laisser un commentaire