vignette de l'article sur le multiroom

Système Multiroom : Comment ça marche et comment le préparer ?

Retranscription vidéo

Vous êtes de plus en plus nombreux à nous demander de nous occuper de vos systèmes multiroom. Mais bien souvent, on s’aperçoit que ce n’est pas si simple. Installer un tel système chez soi demande de la préparation. Et ce n’est pas forcément évident de trouver celui qu’il nous faut, parmi la multitude de systèmes qui ont vu le jour ces dernières années.

Dans cet article, nous allons voir les principes de fonctionnement d’un système multiroom. Quels sont les types de solutions disponibles et ensuite nos astuces pour optimiser la disposition de votre système multiroom.

Les bases à connaître

Avant d’aller plus loin, définissons à quoi correspond un système multiroom.

Un système multiroom se caractérise par le fait de pouvoir écouter des sources audio de manière indépendante dans chaque pièce de la maison. Généralement de la musique, mais pas que, puisqu’il peut s’agir de radio, de podcast ou de n’importe quel media audio.

L’idée du multiroom est notamment de pouvoir écouter un contenu dans une pièce, pendant que les autres ne diffusent rien. Ou d’écouter un contenu dans une pièce donnée, et un autre contenu dans une pièce différence. Quoi qu’il en soit, un système multiroom moderne est forcément pilotable à partir d’un smartphone et est connecté au réseau internet de votre maison.

Car quand vous écoutez une musique via Bluetooth, c’est votre appareil qui envoie un flux de données à l’enceinte. Alors que le système multiroom fonctionne un peu comme si votre téléphone donnait l’adresse internet du flux à lire à l’enceinte ou l’amplificateur.

Du coup, que votre téléphone soit allumé ou éteint, une fois qu’un flux est lancé sur le multiroom il ne sera pas interrompu. Ce qui se produirait par exemple avec une transmission Bluetooth.

Les types de moyens de diffusion audio

Pour écouter la musique que vous souhaitez dans toute la maison, vous avez deux possibilités.

D’abord celle des enceintes amplifiées et connectées. Il en existe de différentes tailles et plusieurs marques proposent des produits assez similaires avec des design différents. A ce sujet, voici la page de nos solutions audios.

image des enceintes connectées pour l'article conseils sur le multiroom

L’autre solution, plus discrète, consiste à installer des enceintes encastrées dans votre faux-plafond. Il faut alors passer des câbles audio entre les enceintes et l’amplificateur. Celui ci est généralement déporté dans un local technique de la maison. Cette solution est plus sexy mais requiert, vous l’avez compris, plus de préparation. Et vous devez la préparer le plus en amont possible des travaux.

Si cette solution vous parle, découvrez les enceintes encastrées que nous proposons, à travers nos ensembles audio.

L’amplificateur qui vous servira pour le multiroom peut être spécialement dédié à cette utilisation. Ou bien vous pouvez aussi utiliser votre amplificateur Home Cinéma s’il est compatible avec les dernières normes multiroom. Les amplificateurs Denon, qu’on utilise généralement dans nos installations, sont compatibles depuis 2017 ou 2018, par exemple.

Dans ce cas, l’idée est d’utiliser un amplificateur surdimensionné par rapport au nombre de canaux souhaités pour votre home cinema.

Par exemple : Disons que vous voulez une expérience audio 7.1 pour votre home cinema. Mais en plus du home cinema, vous souhaitez aussi diffuser de la musique dans deux autres pièces. Dans ce cas, vous sélectionnez un amplificateur permettant de diffuser du son sur 11 canaux.

L’architecture de ces appareils permet en fait d’utiliser les amplificateurs des canaux inutilisés pour diffuser du son indépendant à la façon de l’amplificateur multiroom dédié dont je vous parlais juste avant.

Dernier point à savoir concernant ces différentes techniques de diffusion du son. Les enceintes amplifiées, intègrent comme leur nom l’indique un amplificateur. Vous pouvez donc les utiliser de manière indépendante. Vous pouvez ensuite grouper différentes enceintes pour créer des zones grâce à l’application fournie. Par exemple, “salle à manger”, “cuisine” ou “salle de bain”

Sur un système multiroom composé d’enceintes + amplificateur séparé, les choses sont un peu différentes. Vous pouvez connecter plusieurs enceintes sur le même amplificateur, mais cet amplificateur ne peut diffuser qu’un seul et même son. Il faut donc que les enceintes qui y sont raccordées, soient disposées par groupes logiques. Je reviendrai là-dessus plus loin dans cet article.

Quoi qu’il en soit, vous pouvez très bien panacher ces différentes manières de diffuser du son. Ca n’a pas d’importance. Alors, comment choisir la solution multiroom idéale pour votre utilisation ? C’est ce qu’on va voir maintenant.

Quelle solution multiroom choisir ? 

La marque qui a fait émergé le multiroom et l’a démocratisé dans le monde entier, est indéniablement Sonos. Que vous connaissez très probablement déjà. Si ce n’est pas le cas, voici notre Guide sur le sujet. Sonos l’a tellement démocratisé que pratiquement toutes les marques d’enceintes ont copié le principe. Au départ, chaque système représentait alors un univers fermé. Qui exigeait donc que vous fassiez un choix définitif sur le système que vous souhaitez chez vous.

Mais par la force des choses, un équilibre s’est mis enfin mis en place. Apple, Google et Amazon ont créé les passerelles pour rendre ces marques d’enceintes, concurrentes et incompatibles entre elles, finalement compatibles.

Prenons le cas d’Apple par exemple. Grâce à leur protocole Airplay 2, vous pouvez directement diffuser la musique de votre abonnement Apple Music ou Spotify à partir du menu de votre IPhone ou à partir d’ITunes sur votre ordinateur. 

Pour ça, il suffit que l’enceinte ou l’amplificateur soit compatible Airplay 2.

Quand c’est le cas, vous ne pouvez pas manqué l’info dans le descriptif produit. Et si vous êtes plutôt Android, le même type de procédé existe bien entendu aussi.

En résumé, si vous partez sur un système multiroom avec des enceintes ou des amplificateurs de dernière génération, peu importe la marque que vous choisissiez. Tant que produit est compatible avec ces normes “passerelles”. Vous pouvez ainsi utilisez une marque d’enceintes dans un coin de la maison, et une marque différente dans l’autre.

Comment préparer votre installation multiroom ? 

Chez AV Concept Products, on a, par nature, un fonctionnement frugal. On essaie toujours de trouver la solution la plus justement adaptée, pour vous éviter de dépenser de l’énergie et de l’argent pour rien. Parce que si on prépare l’installation multiroom comme un bulldozer, l’installation sera probablement efficace mais coûtera beaucoup plus cher qu’en ayant fait les choses astucieusement.

Pour cette partie, je vais donc vous partager l’étude de cas d’un projet Home Cinema réalisé pour un client. Il s’appelle Raphaël et habite en Corse. En plus de son Home Cinema en Dolby Atmos, Raphaël nous a demandé de concevoir la solution multiroom de son duplex.

On a donc fait un point ensemble pour définir les zones dans lesquelles il souhaitait pouvoir diffuser de la musique. Une fois ce point réalisé, on a réfléchi au nombre d’enceintes idéal à positionner dans ces zones.

Raphaël souhaitant une solution totalement intégrée, nous avons prévu des amplificateurs multiroom et non des enceintes amplifiées externes. Et c’est là ou notre travail prend tout son sens. Car comme je vous le disais avant, certaines pièces représentent une zone à elles seules. Par exemple, la salle de gym située ici, doit pouvoir servir, indépendamment de la terrasse ou des pièces principales.

La subtilité étant que chaque amplificateur permet de diffuser sur jusqu’à 4 enceintes. Mais en faisant ça, le son serait identique sur chacune d’elles. C’est à dire le même contenu et au même volume.

On a donc regroupé ces zones d’une manière logique. En se disant par exemple, que lorsque vous vous levez matin, la musique ou la radio que vous écoutez, sera à priori la même dans le dressing que la chambre ou la salle de de bain.

implantation pour l'article conseils sur le multiroom
Pour le projet multiroom de Raphaël, nous avons établi 4 zones de diffusion indépendantes.

En revanche, si Raphaël avait précisé qu’il se lève à des horaires totalement différents de ceux de sa femme, on aurait probablement pensé les choses différemment. De façon à ce qu’il puisse se lever tranquillement et écouter la musique sous la douche tout en laissant sa femme dormir paisiblement dans la chambre.

Bref, le multiroom ce n’est pas que de la technique mais ça doit aussi pouvoir se reporter à votre style de vie.

En parlant de technique et de la diffusion du son dans la salle de bain, on a, par exemple, prévu deux choses importantes. D’abord l’enceinte dans la salle de bain est stéréo. C’est à dire que, contrairement à une enceinte encastrable traditionnelle, celle-ci diffuse simultanément le canal audio gauche et droit de vos contenus. 

C’est très important de penser à ça dans les pièces où il n’y a qu’une enceinte. Autrement vous n’entendez qu’une partie de la piste sonore si elle est en stéréo. Ce qui est le cas de la plupart des musiques.

Ensuite, comme la pièce est humide, tout comme le hammam dans la salle de sport, nous avons prévu des enceintes tropicalisées. C’est à dire qu’elles sont protégées contre l’humidité et ne se dégraderont pas avec le temps.

Bon, vous l’avez compris, comme pour tous out les sujets, lorsqu’on creuse un peu il y a pas mal de détails à prendre en compte et ça vaut vraiment la peine de s’y pencher en amont. Ce qui coûtait encore très cher il y a quelques années est maintenant vraiment accessible, surtout lorsqu’on s’y prend intelligemment.

Une bonne intégration multiroom vous donnera du plaisir chaque matin en vous levant parce que tout a été parfaitement ajusté. Ce serait donc dommage de s’en priver. Que ce soit nous ou quelqu’un d’autre, si vous êtes tenté par une installation comme celle de Raphaël, faites appel à un spécialiste. Ca vous évitera les tracas de la gestion de l’implémentation. Vous éviterez les erreurs et aurez quelqu’un qui se porte garant du fonctionnement de l’ensemble.

Chez AV Concept Products, nous ne facturons pas l’étude, mais uniquement les produits de la solution proposé. Donc ça ne coute pas plus cher et vous êtes sûr du résultat. Envoyez nous un mail pour toute demande, nous serons ravis d’échanger avec vous sur vos différents projets 😊

Et si votre installation Home Cinema n’est pas encore réalisée, faites un tour sur notre configurateur AiOhc pour trouver celle qui vous correspond.

Sacha TABARLY

Sacha TABARLY

Sacha a plus de 12 ans d'expérience dans le domaine des systèmes audio/video professionnels et résidentiels. Lorsqu'il n'est pas en train de penser aux différentes manières de rendre l'expérience grand écran accessible au plus grand nombre, Sacha regarde des films de Tarantino, Christopher Nolan et des séries sur Netflix. Mais il n'a rien contre une bonne partie sur GTA, Red Dead Redemption ou Call Of Duty et ne refusera pas de passer une bonne soirée entre amis.
Laisser un commentaire
Non classifié(e)
Paul EXPOSITO

Comparaison des surfaces de projection

Souvent demandé mais encore jamais réalisé de manière rigoureuse et complète, nous vous proposons ici sous forme de vidéos, un test de projection sur différentes

Lire »